mercredi 8 février 2017

Les Mary Sue Marvel, partie 3 : Silk




















                                                                      (version vidéo)


Après la définition de Mary Sue  et de ses catégories puis  les  précédents exemples,  un autre illustrant le principe et permettant de mieux cerner qui elle peut être.

Chez Marvel, nous avions vu Sentry et Carlie Cooper, voici la suite:






Cindy Moon/Silk: De l'univers Spider-man (2014-2015) par Dan Slott. Sue Trou Noir, Sue copieuse, Sue divine, Sue relationnelle. Score de 77 au test (Irrémédiable  Sue).

Édit 2021: Preuve que  le lâcher-prise paye davantage que  de critiquer,  j'ai su tout récemment que depuis fin 2018, Spider-man est de nouveau avec MJ.

Après 12 ans, je ne voyais pas  Marvel revenir là dessus. Le plus étonnant est que ça provient de Nick Spencer, alias, pour moi,  l'abruti qui a fait dire "Hail Hydra" à  Captain  America. Je me doutais qu'il y avait une raison derrière, mais c'est sa manière de se moquer des lecteurs qui n'avaient pas aimé qui m' avait choquée. Surprenamment,  il a fait revenir Carlie Cooper (on pense qu'on aurait pu s'en passer) mais elle serait en version plus supportable, admettant pour commencer  qu' elle n'était pas la femme idéale pour Peter.



J.Michael Straczynski, auteur de Spider-man depuis 10 ans,  démissionnera de façon compréhensible un temps après One more day. Le nouvel auteur, Dan Slott, se révélera lui aussi hélas comme détestant MJ, et Black Cat également puisqu'il la fait redevenir méchante.




 En outre, Slott semble aimer créer des Sues puisqu'il est  à l'origine d'Alpha ou de la transformation du Docteur Octopus en Sue Possédée-littéralement puisqu'il possède Peter dans Superior Spider-man.



En conséquence, sa copine achondroplaste Anna-Maria peut techniquement être considérée comme une petite amie du docteur en réalité.


Quand Peter recouvre son corps, il rompt légitimement. Peu après, se produit l'arc Original Sin en 2014. Les  gardiens sont ces créatures puissantes qui observent, protègent l'univers, et en théorie savent tout sur tout. Uatu, l'un des plus célèbres, se fait assassiner et ses yeux, qui contiennent sa connaissance, sont volés.


Quand les super héros retrouvent l'un des yeux, ils y voient des choses sur eux qu'ils ignoraient jusqu'ici. 


Thor réalise qu'il a une sœur qu'il ne connaissait pas-en fait un prétexte pour intégrer à la continuité Marvel un personnage racheté à Image Comics, Angela. 

















Et Spider-man revoit le jour fameux entre tous où l'araignée radioactive l'a mordu. 


Et après qu'elle soit tombée, l'araignée se redresse, bouge courageusement ses huit petites pattes et se rue tout droit vers une camarade de Peter comme si c'était son destin d'être mordue. Cindy (c'est son nom)  l'est, de fait (et alors que sa présence ne s'explique pas du tout: Peter était venu spontanément, il ne s'agissait même pas d'une sortie scolaire comme dans le premier film).


Mais bien sûr! 

Et tout ça même pas motivé par un rachat d'Image comics.

Alors, premier problème de logique : dans le comics original, dans toutes les adaptations filmées ou littéraires, bref partout, l’araignée meurt systématiquement après la morsure, qui a pompé toutes ses forces-rappelons qu'elle vient d'être irradiée massivement. On comprend pourquoi: ça explique que ce ne soit arrivé qu'à Peter et non pas à tous les visiteurs de l'exposition, normal.


Mais là, l'araignée trouve suffisamment de force pour avoir volontairement une autre victime , ce qui n'est pas logique. Peter a touché la fameuse araignée, qui s'est sentie agressée, et s'est défendue, donc normal.

 En revanche les arachnides n'étant pas douées de raison,  n'importe quel spécialiste vous dira qu' une bête qui attaque délibérément  un humain qui n'est pas une menace pour elle , ça n ' existe pas sauf dans les films d'horreur. Pourquoi l'araignée est-elle allée directement mordre une humaine qui ne l'a pas agressée, était à une certaine distance et alors qu' il y avait encore plein d'autres gens plus près dans l'espace les séparant? Aucune autre explication que la force de la destinée de Mary Sue. 


Pendant qu'elle y était, Cindy aurait pu mettre un coup de boule à Peter, le pousser et attraper l'araignée pour qu'elle ne morde qu'elle qu'on aurait trouvé ça tout aussi crédible.

Et bien qu' ils soient dans la même école,  Peter n'avait jusqu'ici jamais remarqué l'existence de Cindy Moon, son nom complet. Et nous de même, pour cause . 



On voit aussi dans les flash backs que Cindy a développé des pouvoirs dans les jours qui ont suivi, ce qui était attendu. Ce qui l'est beaucoup moins, c'est que les lances-toiles organiques (au bout de ses doigts) font partie desdits pouvoirs. 


Et alors me direz vous , Peter en avait aussi à ce moment- là , non? 


Et bien non, plus. Les lances -toiles organiques à la Sam Raimi ayant beaucoup déplu aux fans de la première heure, il était revenu aux bracelets artificiels dans la réalité instaurée par Méphisto .


Comme ceux qu'il avait depuis 1962, ou dans les dessins animés , ou dans les films avec Andrew Garfield (puis Tom Holland par la suite).

Donc les lances- toiles organiques ce n'est pas obligatoire au départ , mais Cindy les a quand même. Pourquoi?  Aucune explication plausible n'est avancée , si n'est qu'on peut supposer que ça marche peut- être différemment pour les filles...mais ça ne devrait pas  être aux lecteurs de combler les trous.


Contrairement à Peter,  elle a l'imprudence de montrer ses nouveaux talents à ses parents qui s'affolent et consultent un médecin. 

Mauvaise pioche : elle est de la sorte repérée par le super vilain Ezekiel Sims qui l'enferme dans une cave pendant 13 ans. 51 ans s'étaient déjà écoulés pour nous mais selon la continuité Marvel ça en faisait 13. Et oui, il y a au moins une explication quant au fait qu' on ne l'ai jamais vue avant. 


La couverture de son épisode d'introduction est juste...Comment dire, avec Spider-man à terre, on aurait pu y inscrire ce commentaire "Avec la fille que comment qu'elle fait trop tout mieux que lui."



Spider-man s'en va donc la délivrer...Et elle le remercie en lui en collant une, vous feriez mieux de vous habituer à une telle réaction venant de Cindy.  

Et puis je ne sais pas , c'est le premier humain qu' elle voit en plus de dix ans, on aurait pu imaginer qu'elle serait plus prostrée à dire "Qu' est- ce que vous me voulez?", "Ne me faites pas de mal", "La lumière , je n'en ai plus l'habitude et j'ai mal aux yeux", voire elle aurait pu en perdre le sens de la parole...mais non.


Elle n'a pas seulement l'énergie d'envoyer aussitôt des patates et de proférer des insultes, sa condition physique est excellente malgré que sa cave était trop petite pour vraiment bouger. 


Pire, même à supposer qu' on lui aie laissé des cosmétiques à portée de main , de telles conditions d'enfermement où l'on ne voit personne fait disparaître tout sens de la coquetterie. Sauf pour Cindy: elle apparaît parfaitement habillée, coiffée et même maquillée, bien qu' évidemment elle n'attendait personne.



Les otages récemment délivrés connaissent une période d' hébétude, mais pas Cindy. Tout de suite, elle se confectionne un  costume voulu sexy, mais en fait l'un des plus ridicules de la création, en toiles naturelles, 

Ramsès II a appelé, il exige qu'on lui rende ses bandelettes.


et se rebaptise "Silk" , c est- à- dire "soie" (!), sombrant dans le nom suesque inutilement poétique dans le contexte (Et  les araignées font des toiles, mais pas de la soie...ce sont les vers du mûrier).

Puis elle fonce en disant "Suis- moi" à Spidey alors que ça devrait être le contraire,vu que c'est lui qui est le mieux placé pour savoir où ils sont et où ils vont.


Peter constate, comme l'avait prédit la couverture, qu'à part la force physique, les pouvoirs de Silk sont bien meilleurs. Elle sait juste tout mieux faire, des acrobaties aux toiles, ayant développé des espèces de crochets au bout, très pratiques pour harponner une personne ou un objet, faisant s'exclamer "Mais comment elle fait?" à Peter . Ou des toiles qui résistent à l'électricité, si, si. Au point que Spider-man est à la limite de l'idiot incompétent qui pourrait pas se sauver lui -même, sans Cindy,  dans les trois premiers numéros.



Question: Comment connait-elle toutes ces méthodes? Réponse: son unique contact avec l'extérieur toutes ces années, c'était une télé lui montrant seulement les exploits filmés de Spider-man. Supposons. Mais: reproduire tous ces mouvements n'aurait-il pas nécessité de pouvoir bouger?


Or, je l'ai dit, la cave était trop petite. Cindy pouvait voir, mais en aucun cas essayer de reproduire physiquement les mouvements. Sans entraînement, non seulement il lui aurait fallu un sacré temps d'adaptation mais à mon avis faute d'exercice elle aurait même dû avoir des difficultés à marcher. 


Mais non, pouvoir de la Sue, probablement une mémoire photographique au delà du commun. Et ce n'est pas fini! Une deuxième dispute éclate, Peter se prend une nouvelle tarte, et, alors qu'ils se connaissent depuis 20 minutes, se roulent une pelle dans la seconde qui suit.

Heu...encore une fois, quoi?! 


Cindy explique que, parce qu'ils été infectés par le venin de la même araignée, ils répondent aux phéromones de celle-ci et ressentent par conséquent un besoin impérieux de s'accoupler...et passent d'ailleurs à deux doigts de le faire,et dire que dans l'adaptation animée de Killing Joke, on trouvait ça précipité!


Ok, alors, par quoi on commence?! Je crois qu'en matière de Sue relationnelle, Cindy a réussi à outrepasser Carlie Cooper. Pas besoin des gens qui lui martèlent qu'elle est parfaite pendant trois ans, petite joueuse, elle a le pouvoir d'accouplement automatique immédiat...Littéralement. Pas besoin de fil rouge du destin, Silk vous étranglera avec.



Cela soulève pas mal de questions, à commencer par : Cette attirance à laquelle on  ne peut rien  aurait- elle été présente si l'autre personne mordue avait été une personne âgée, ou une enfant, ou un autre homme? Répondez pas.


De deux: on n'avait pas affaire à deux araignées mais à une seule ce qui veut dire qu'elle voulait apparemment se féconder elle- même . C'est  de la masturbation, ça...

La principale activité de Spider- man et Cindy dans les jours qui suivent consiste à se disputer et à s'embrasser, (parfois simultanément) tout le temps, tout le temps, tout le temps.



Le trope du kiss kiss slap ce n'est peut être pas à prendre aussi au pied de la lettre non plus.

On dirait vraiment qu'ils ont pensé: "On veut voir Spider-man avec une autre fille, mais sans perdre de temps, et sans blabla inutile, donc on trouve une astuce digne d'un mauvais porno, qui permettra de se passer de consentement."



Parfaitement: là, pas de temps pour se connaître, pas de dîner aux chandelles ou de rencards, pas de "je t'aime" , pas de ciné ou de resto, de remerciement du ciel pour sa présence (comme pour MJ)...


Au moins, même Carlie avait sacrifié à cela et  si on sait bien qui avait réellement la volonté de faire agir  Spider-man ainsi,

C'est à dire Joe Quesada...

 au moins  pouvait- il essayer d'y croire quand il pensait "Rohlala que j'aime cette femme."



Ici...on ne sait même pas ce qu'il pense vraiment de Silk. Éprouvent -ils une attirance de base réelle? Apparemment pas, à en juger par les fameuses disputes. Mais, phéromones, tout ça, Peter passe régulièrement tout près de se faire littéralement violer.



 Et c'est la relation avec Mary Jane qui était sensée être malsaine?


Silk non plus ne semble pas avoir de sentiments particuliers, et est juste très possessive. Elle hurle à Anna Maria, la moins ennuyeuse des nouvelles love interests (sans doute car c'était en fait la copine du Doc) "Va-t-en, Peter est à moi (sic) maintenant." C'est juste moi, ou elle aurait surtout voulu sortir ça à une autre Marie...Jane ? Ah oui? 



Sans parler du fait qu'une histoire d'amour où tout "roule" (ou en l’occurrence on en arrive directement à la case "coucher")  tout de suite est la plus ennuyeuse du monde à lire. Sans forcément finir en tragédie, dans la fiction un couple  a besoin d'un minimum de temps pour tisser le fil rouge du destin, et d'un minimum d'obstacles à surmonter (pas obligé que ce soit un(e) rivale(e)) pour capter l'attention  : un véto parental, des amis qui désapprouvent, être chacun d'un côté différent de la loi , une religion, d'un rang social, d'une ethnie ou d'une espèce différente, une malédiction, la  timidité, des quiproquos liés à l'identité secrète, etc.

Du flot de critiques qui émergea très vite, Dan Slott, du genre têtu comme vous l'aurez déjà compris, ne reconnut qu'une des erreurs les moins graves: le costume de Silk.

C'est vrai qu'une fois retournée dans le monde on imagine sans peine que le Shield lui donnerait sans doute un coup de main de ce point de vue là. 



Donc elle passe rapidement du costume façon momie égyptienne à une chose plus vraisemblable, même s'il reste une grosse incohérence: même avec un costume de vrai tissu (tissé par elle, encore une fois), seul le bas de son visage est dissimulé là encore, ne nous cachant rien de beaux yeux et de ses cheveux qui flottent au vent, à se demander comment personne ne la reconnait.


Et pour le reste , ça continue d'être abracadabrantesque: Cindy trouve très vite un bon emploi dans une grande chaîne de télévision malgré un CV vide et aucun diplôme puisqu'elle n'a pas pu finir le lycée. 



Dois-je aussi rappeler son nom, qui au complet évoque une star de porno? Et le nom de famille, qui tombe dans le cliché du corps astral?


Son absence totale de trauma dépasse aussi l'entendement. Un passé douloureux pour sûr, mais en vrai, tout comme dans la fiction, un enfermement de plusieurs années, surtout en un lieu microscopique, laisse toujours des séquelles physiques et mentales graves (la solitude complète, elle, rend fou!).

Peuvent en témoigner Jaycee Lee Dugard, Natasha Kampush, Genie, les séquestrées de Cleveland,  Elisabeth Fritzl et Blanche Monnier . Mais aussi Ayako d'Osamu Tezuka, ou Oh Dae-su dans le film Old Boy. 



Genie n'a jamais été propre et a toujours des troubles du langage, tandis qu' Elisabeth Fritzl était frêle et affaiblie à sa libération. L'héroïne éponyme d'Ayako, même libre, craint la plupart des gens, et continuera de se réfugier par réflexe dans les espaces confinés.




Blanche Monnier avant et après séquestration. Sans surprise, elle en perdit la raison.

Mais Silk tient une forme olympique, se bat mieux que Spidey sans entraînement, est parfaitement pomponnée, n'est pas  devenue claustrophobe, n'a pas perdu le sens social à en juger par la bonne impression qu'elle a faite à la chaîne de télé et s'exprime parfaitement. 




Quel réalisme...




Quant à son job d'héroïne, elle décide de le porter à un niveau supérieur. En effet les viols entre personnes non consentantes qui ne s'aiment même pas sont toujours un risque, obligeant un jour Anna Maria (qui vit encore là) à les arroser une demi- heure durant façon chiens en chaleur.


 Véridique, puisque mis en présence ils ont toujours ces réflexes de vouloir, je cite , "se reproduire façon araignées-lapins". 


...C'est le summum du romantisme pas vrai?


Silk remarque la gêne que cela provoque chez Peter et décide de passer un cran au dessus en le stalkant, entrant par effraction chez lui au petit matin, se roulant sur son lit façon chatte en chaleur et merci pour l'image de la femme. 


Alors voilà, Silk a bien réfléchi et l'unique héros -araignée de New York ça devrait être elle. Parfaitement, elle affirme droit dans les yeux que Peter, lui n'a qu'aller patrouiller chez les grecs. Sinon? Elle reviendra tous les matins. Sous entendu: " Tire-toi et laisse -moi ta ville ou je te viole." 


Dois-je rappeler qu'en l'absence de consentement ça s'appelle toujours un viol, même quand le personnage concerné est masculin? Et que ce genre de comportement c'est d'habitude un truc de super vilaine dépravée?

Hein pas vrai l'Archer vert?
Heureusement, Spider-man doit pour l'instant se lancer dans l'arc du "spider-verse" (déclenché par l'unique présence de Cindy) , qui consiste à rencontrer pas mal de ses doubles parallèles. En cette occasion, Cindy confirme à qui en douterait encore que ce qui existe entre Peter et elle, est juste de la luxure.


 Elle est en effet excitée par les doubles masculins et se demande s'ils ont avec elle le même genre de "connexion".


On essaye bien de nous la jouer eau de rose quand Silk retrouve immédiatement Peter dans un univers parallèle et invoque la force de leur "connexion" ,



 et la fin où il est absolument nécessaire à Spider-man de se coller à elle pour récupérer...


Ou la reine araignée qui affirme qu'en plus d'être elle -même une future reine (qui serait -sic- "au centre de la toile"), Silk serait le  totem qui s'appelle "la fiancée".





 On peut faire encore moins subtil que le tatouage de Carlie, finalement. 

Mais si le lien est aussi puissant, comment se fait-ce que pendant plus d'une décennie Spider-man n'aie jamais ressenti sa présence même dans un sous-sol -puisque ce n'est pas sensé être arrêté même par les frontières des mondes parallèles? 


De toute façon cet arc, voyez -vous, a supprimé pour finir les effets des phéromones! La "fiancée" aura en fait eu une des durée de vie les plus courtes des love interests de Spider-man.


De plus en cette occasion, Silk se rend responsable de la mort de quelques uns des Spider-men les plus aimés.

Disons qu'à ce stade, elle n'était pas follement populaire avec le grand public...




Mais Dan Slott restait convaincu du contraire. En fait, il affirmait souvent sur les réseaux sociaux avoir reçu des tonnes de mails disant à quel point le lectorat l'avait adorée... Et quand on lui demandait de les montrer, restait bizarrement muet (et où les gens auraient- ils eu son mail personnel à propos?).


 Étrange aussi que les réactions enthousiastes étaient absentes par contre de ses Facebook ou Twitter...


Slott  interprétera obstinément le décollement des ventes du printemps 2014 comme étant uniquement dû à la présence de Silk, aussi. En réalité, les lecteurs étaient revenus parce que à ce moment-là Spider-man était redevenu Peter Parker -et non plus le Docteur Octopus.

Peu importe: moins d'un an après, Marvel annonçait Silk en grandes pompes dans son propre titre, (spin- off spécial Sue, check) 


affirmant que c'était un progrès  puisque Cindy est asiatique.



Que...quoi?


Asiatique? Alors pour commencer, Cindy Moon ça sonne asiatique au moins autant que Juliette Rosier. 


Mais surtout, physiquement, ça ne se voyait absolument pas, la faute sans doute à sa grande taille, sa forte poitrine et ses yeux violets-notez la couleur rare même pour une caucasienne.

Beauté exotique, hein? Concernant ce dernier détail, et comme en guise de love interest suivante Slott introduira une autre asiatique, on peut soupçonner un fantasme personnel de sa part. 

J'évoque la suivante car sans les phéromones, Silk et Spider-man n'ont définitivement plus rien à se dire-non pas qu'ils aient souvent pris le temps de discuter d'ailleurs. Et rappelez-vous, elle est sensée dorénavant se la jouer solo ce qui sonne toujours le glas de toute relation inter- héroïque.

Il n'était pas un X-man. Snif.



Pour la première fois, elle se retrouvera dans des scénarios écrits par des auteurs dont elle n'est pas la chouchoute et quelques règlements de compte façon Sentry et Hercule se produiront.



Jessica Drew lui rabaissera le caquet dans un cross over Spider-woman et sur les variantes de couvertures (toujours nombreuses) on pourra la voir se faire écarter brusquement voire Black Cat envoyer un coup de tête-balayette-manchettes qui pour une fois atterrit sur la face de Silk.





Malgré qu'on aie pu l'espérer, la disparition de quelques univers durant les guerres secrètes de 2015 ne sera pas synonyme de la sienne...




Mais, accrochez-vous, son nouveau nom c'est "Sinister Silk"! (sic)




Eh, Six, Silk, jeu de mots, trop drôle! Et tellement mythique! Et...hum.


Serait -elle en sus méchante Sue? Non, enfin sauf sur Terre 65 (la réalité de Spider-Gwen) où c'est effectivement une vilaine.



Mais ici? Mission de couverture pour le SHIELD, elle vire espionne.


Bon, finissons- en : A quoi sert Silk?


A être une petite amie pour Peter/Spider-man? Allons, un peu de sérieux: la place est déjà...Hé, je vous l'ai déjà expliqué, ça! Voyez la fin de l'article précédent.

Qui plus est, aucun sentiment, comme je l'ai  démontré, n'a jamais vraiment existé ici. Marvel prétendait surpasser la romance passionnante avec MJ avec des phéromones bestiales et autres absences de consentement bien creepy, confondant les roulages de pelles incessants avec des preuves de sentiments- je crois  que même les pires beaufs accros au Viagra ne seraient pas de cet avis. 



Pas étonnant que ça aie duré peu de temps, et même invoquer la destinée et "elle était cachée toute ma vie" aura été inutile. 

De toute façon peu importe que ce soit elle, Carlie, ou le fantasme asiatique #21 de Slott. Souvent imitée, Mary Jane n'a jamais été égalée. Batman vaut par ses adversaires, Superman par ses alliés, Spider-man se définit par les deux. Superman n'est Superman qu'avec Lois qu'il vient de rattraper dans les bras tout comme Spider-man n'est lui-même qu'avec une jolie rouquine cramponnée  à son dos, la preuve est qu'on retrouve cette image partout où MJ a été adaptée.


De plus avec le recul, on cherche encore les effets bénéfiques de la disparition du mariage si souvent invoqués à l'origine. 


Quesada disait tout le temps que Spider-man serait un meilleur personnage, l'histoire plus intéressante, que MJ était un obstacle au scénario, qu'il rencontrerait des tas de filles mieux qu'elle...Beaucoup gens n'ont pas  été convaincus de ce discours, et devinez quoi? Dix ans plus tard,  on constate qu'ils avaient raison.



Tous les scénarios auraient pu se produire avec un Spider-man marié (les flirts mis à part bien sûr) . On doute que le personnage principal s'en soit trouvé amélioré: le pseudo- Tony Stark (alors qu'on en a déjà un) qu'il est devenu ces derniers temps est très éloigné de l'idée de départ.


 Les ventes se sont effondrées après One More Day, laissant un sérieux doute quant à la qualité des récits. Pas une des nouvelles love interests ne sont arrivées à la cheville de Mary Jane . 



Aujourd'hui, et tout en étant parfaitement conscients que tout le monde attend le retour du mariage, Marvel invoque l'amnésie: après dix ans, les lecteurs n'auraient- ils pas déjà dû tout oublier? Ben non, même après 45 ans, on a vu qu'ils n'oubliaient pas. S'improviser love interest 50 ans après, c'est pire encore qu'avoir 10 trains de retard. 



Et puis sincèrement: pour quoi faire? C'est comme exiger Tarzan sans Jane, ou que Robin quitte Marianne ou que Barbie plante Ken (ils ont d'ailleurs essayé, et comme on dit, eu des problèmes.) Ça explique qu'aujourd'hui encore, le mot que Joe Quesada entend le plus souvent en convention c'est "Bouh!"


Que l'homme ne sépare point ce que l'esprit du fandom a uni, car, quoiqu'il arrive un couple mythique restera ensemble même quand ça se termine mal. Exemple, la créature de Frankenstein et la fiancée (ils n'ont pas de prénoms). 



Dans le film La fiancée de Frankenstein l'héroïne éponyme a peur de la créature et de toute façon ils meurent à la fin.


Mais partout ailleurs dans la pop culture? La fiancée est sa compagne, de son plein gré. 


Dans l'épisode  La soirée d'Halloween  de Sabrina l'apprentie sorcière, dans Monster High où ils sont les parents de Frankie, 
Ses mèches blanches étant la preuve.


et dans Hotel Transylvanie où ils s'appellent Frank et Eunice.


Habituez -vous bien à cette tête car ce sera toujours celle de la compagne de la créature même si ça s'est mal fini dans le canon. Et à celle-là,  qui restera celle de la copine de Spidey dans la pop culture quoiqu'on veuille faire à la place.





Soit, mais une copine avec des super pouvoirs ça c'est inédit pour Spidey, non?


 Non: Black Cat ça vous parle? Capable de manipuler la malchance, elle était (voici plus de 30 ans)  la première copine de Spidey avec pseudonyme, costume et masque (bien que pas toujours héroïque). 


Et non, pas de "Spider-man serait bien mieux avec une autre super- héroïne" qui tienne! Pas de règle absolue, ça n'a rien de systématique. 



Sinon, sous le vil prétexte du danger inhérent à la profession,  les pompiers n’épouseraient que d'autres pompiers, les policiers des policières, les soldats des soldates, etc. 

On remarque que les couples formés de deux super héros, ça arrive surtout avec ceux qui n'ont pas d'identité civile, ne fréquentent que d'autres héros et sont H24 dans "sauvons le monde". 




















Pour les héros dont l'identité secrète et la vie personnelle (donc ordinaire) sont importantes, et ont un travail de jour, les conjoints sont bien souvent civils. 






Et oui, Spider-man appartient  à cette deuxième catégorie.

Si vous vous lancez dans "Fréquenter un héros quand on n'en est pas un est trop dangereux", à première vue Gwen Stacy ne vous donnera pas tort. 



Mais MJ, elle, est d'une autre trempe: rarement kidnappée, c'était une damoiselle badass qui s'est toujours défendue (la règle n°1 de la petite amie civile qui dure!) , et parfois, c'était elle qui sauvait Spidey: elle n'a jamais eu froid aux yeux et ça explique sa survie.



Et quand bien même: un love interest civil peut toujours obtenir des pouvoirs, c'est même arrivé plusieurs fois bien que ce soit presque toujours temporaire.


C'est le cas d'MJ sur terre  18119 , où son costume reproduit les pouvoirs d'araignée. Sous le nom de Spinneret, ou "Fileuse" (moins chichiteux que "soie"...) elle se bat au côté de son mari et de leur fille (Annie dite Spiderling). 




Dans le mangaverse (ou terre 2301) Mary Jane possède aussi un tel costume, et un symbiote lui permet  d'être une Spider-woman dans la saison 04 de Ultimate Spider-man.


Silk  a eu faux sur  toute la ligne en étant plus forte et plus compétente  que Spider-man qu'elle sauvait tout le temps,  pour éblouir le lectorat (comme Alpha  du reste). Ca n'aurait jamais tenu la distance car Spider-man est malgré tout le personnage principal.   Donc c'est lui qui se doit d' être le plus compétant  pour rester intéressant à suivre. Dans cette optique,  comme il n ' a ni sœur  ni cousine, une Spider -woman ne peut être qu' une femme complètement indépendante comme Jessica Drew  que je vais vous décrire,


  soit la fille de Spider-man,  comme Spider-girl (voir dessous) ou Spiderling.


Ou une Spider -woman qui est sa conjointe comme Spinneret, sachant se battre mais qui a un truc en moins comparé à Peter(le spider-sens), puisqu'il reste le héros-et non l'acolyte incompétant de Silk. Elle est inutile depuis que nous avions toutes celles- là  et ne pouvait survivre  qu' en faisant cavalier seul.





Pas plus que Carlie, Cindy ne peut être une confidente.



Serait- elle la première autre personne  à pouvoirs d'araignée? 

Certes non: avez-vous déjà oublié les doubles du Spider-verse? Sans compter tous les Peter alternatifs (plus de 400) et les symbiotes, il y eut avant Scarlet Spider, (et Darkdevil son fils),  Kaine,  Spidericide (des clones de Peter), Tarantula, Miguel O'hara (le Spider man de 2999), Miles Morales de la terre ultimate, Pavitr Prabhakar l'indien, Takuya Yamashiro et Yu Komori  les japonais, Arácnido le mexicain, Patton Parnel de terre 51412, Gerald Drew le fils de Jessica, Ben le fils de Peter sur terre 982 , Miguel Stone de terre 23291, et Peter Porker le cochon. 




















Non, pas Spider-cochon dans le film des Simpsons


Spider-ham qui est un double tout ce qu'il y  a de plus officiel. Liste non exhaustive.



La première femme à disposer de tels pouvoirs alors? Faux encore! 

Rappelez -vous les trois formes de Mary Jane déjà évoquées, ou Jessica Drew. 



En 1977, cette britannique fut la première Spider-woman sur terre 616, et contrairement à tant d'autres doubles féminins, elle n'est ni la sœur, ni la cousine, ni la copine de Peter.

Elle a tout simplement été traitée au venin d'araignée radioactive, et avait même son dessin animé de 13 épisodes entre 1979 et 1980. 


Voilà pour la plus connue mais ce n'est pas tout! La réalité principale 616 compte aussi Anya Corazon dite Araña, Julia Carpenter alias Arachne, Itsy-bitsy la mutante, Martha Franklin la nièce de Jonah J Jameson, Madame Web, et sa petite fille Charlotte Witter.

  




En comptant les versions alternatives, aux trois de MJ déjà évoquées il faut ajouter son double de terre 8545, qui fut la personne mordue à l'origine.


Il y  a aussi Spider-girl, fille de Peter et MJ qui s'appelle May, 


ou Annie, leur autre fille qui s'est lancée également dans le combat, 


et Ashley Barton, petite fille de Spidey sur terre -807128. 

qui a la particularité d'être méchante

Ou Petra, Penelope et Peni, les doubles féminins au sens propre du terme.





Black Widow de terre TRN425 et Gwen Stacy, de terre 65,  ont été mordues à la place de Peter (celui de terre 65 étant déjà mort). Il y a même la tante May, en  tant que Spider Madam de terre 3123  ou Lady Spider de terre 803.




Donc...non, ce n'est pas vraiment nouveau le principe de la Spider-woman.

Mais beaucoup ont été traitées au venin ou ont un costume qui imite les capacités d'araignée.
Cindy peut -elle revendiquer "Seul autre personnage mordu à l'origine"?

Non plus...Souvenez -vous, il existe des réalités où c'est arrivé à d'autres personnages à la place de Peter, de MJ à tante May en passant par Gwen. 

Mais aussi les Jameson père et fils, Flash Thompson la brute, deux fois (devenant un coup un méchant et un autre un héros), Betty Brant, et jusqu'à l'oncle Ben.


 




Ce sont des versions alternatives me direz-vous? Aucun de ces petits joueurs n'a été en contact et obtenu directement des pouvoirs de la même araignée de terre 616? Même pas: Carl King alias Thousand (Centaine) précède Cindy de près de 15 ans!




En 2001, un retcon nous a appris l'existence de cette brute de l'école à côté de qui Flash Thompson passe pour un enfant de chœur. Il se trouvait aussi à la fameuse exposition scientifique, et entre Jessica Jones, Cindy et lui, on va un jour finir par apprendre que c'est l'univers Marvel au complet qui y a  assisté. Sans parler de la vraisemblance, seuls les geeks endurcis auraient pu vouloir y aller spontanément...



Carl additionne vite deux et deux, devinant que Spidey et Peter sont la même personne, et établit un lien avec la morsure. Désireux d'obtenir les mêmes pouvoirs il retourne au labo, mais l'araignée est morte, comme elle l'est toujours après sa seule morsure, souvenez-vous.


Carl l'avale donc...et chez lui les effets ne sont pas ceux escomptés, il devient une centaine d'araignées habitant sa peau.

























Elle ne tient qu'un mois et Carl doit habiter le corps de son père, de sa mère, et enfin de divers sans-abris avant d'atteindre Peter. Mais il n'aura pas le temps de lui prendre sa peau: Spider-man l'électrocute, les araignées tombent, et celle qui est la conscience de Carl se fait promptement écraser par un talon, fin.




Spider-man est un archétype si apprécié qu'il n'est plus seul depuis fort longtemps.


Songez qu'il existe jusqu'à des versions zombie, cochon ou araignée mordue par un humain de lui: une version féminine n'était alors plus révolutionnaire depuis longtemps.






























Si nombreux sont ces soldats de l'araignée que certains ont formé une ligue, connue sous le nom de Web warriors.




En fait, on trouve des héros qui lui ressemblent (en entourage et en comportement) dans d'autres histoires, notamment dans les séries d'animation.




On peut même se demander si cette abondance de duplications diverses n'a même pas été parodiée auparavant: par Carl qui est vaincu de façon ridicule, et en trois numéros. Ou dans l'arc Spider Island (2012) où tous les new yorkais se réveillent avec ses pouvoirs.



Difficile de paraître crédible quand on passe après ça surtout que contrairement à Carlie, Cindy ne prétend pas ne remplacer que Mary Jane, mais aussi Spider-man lui-même par dessus le marché!


Pas de malentendu : bien sûr que c'est chouette quand une jeune fille aux origines asiatiques obtient un pouvoir insectoïde. 



Mais ça n'est chouette que quand elle est bien la première à qui cela arrive aux yeux du spectateur; donc si ça lui était bien arrivé d'abord à elle en 1962. Mais on n'a rien vu pendant 51 ans et il est clair que c'était imprévu jusqu'alors: dix trains de retard, toujours. Un tel scénario c'est aujourd'hui plutôt digne des versions parallèles, comme sur les  terres 8545 ou 65 où c'est arrivé directement à des filles.




En fait de popularité, celles des Spider-women qui étaient vraiment très plébiscitées et ont obtenu leur propre série à cette époque sur demande du public, sont Spider-Gwen et Spinneret. Et pour cause: leurs identités sont des love interests anciennes,  connues et appréciées. 



La preuve? Deux ans après, les voilà déjà adaptées dans la série Ultimate Spider-man...(quoique sous un costume différent  pour MJ) où Silk ne figure pas plus que nos deux autres vedettes Marvel analysées précédemment.

Et non, Silk n'est même pas la première Spider-woman non caucasienne, c'est Anya Corazon, qui est hispanique.

Disons que dans un monde où on peut former des légions entières de web warriors, Silk devra trouver autre chose pour impressionner le lectorat.



Est -elle la première super héroïne asiatique? Certes pas, Katana ou Cassandra Cain, la troisième Batgirl, ça vous parle? 






Ok, mais chez Marvel? Psylocke, vous connaissez? Depuis 1989, cette mutante télépathe est dans le corps d'une asiatique. Ah et Mariko Yashida, ou Gogo Tomago des nouveaux héros, vous voyez, aussi? Plus il y en a mieux c'est bien sûr, mais Silk n'a décidément rien d'une nouveauté sur ce point.






Est-elle la première super héroïne asiatique ayant sa propre série? Nope, s'étant fait griller la politesse par  Cassandra Cain et Psylocke sur ce point.






Donc, Cindy, Carlie et Sentry, à quoi servent-ils? A part de serre-livres ou de cale-meubles, on ne voit pas.


Conclusion:

Jusqu'ici , j'avais évoqué avant tout des Mary Sue de fanfics, ou originales (si ce n'est Wesley, mais s'il fait partie de l'univers Star Trek, au moins, il n'est pas débarqué dans la série d'origine).

 Les fanfics en question sont douloureuses à lire, mais elles n'ont pas d'incidence sur le canon, c'est la consolation. 


Les récits originaux ne sont pas forcément une partie de plaisir non plus, mais au moins les Sues concernées ne détruisent que leur propre univers et on peut oublier à plus ou moins brève échéance ce qu'on vient de lire ou voir.


Ici, hélas, on aborde celles qui débarquent dans une histoire des plus officielle qui avait commencé sans elles, qui n'avaient pas besoin d'elles, et qu'elles démoliront, pendant que le lectorat ne peut que subir.



J'avoue, ça a été dur mentalement, j'en ai même eu des brûlures d'estomac (littéralement, même si j'ai abusé du Perrier), que de devoir se pencher là-dessus.




Rien n'est plus pénible que de regarder un concept initial génial se faire ruiner, et c'est ça le pire, par des fanboys. 

Je l'ai dit, l'important pour ces anciens fans devenus auteurs et éditeurs,  c'est désormais de marquer de leur empreinte l'histoire de leurs personnages favoris et les interminables récits que sont les continuités principales des comics sont un terrain tout indiqué pour ça. Même si c'est mauvais, leurs ajouts seront toujours répertoriés sur les wikis de toute façon.


Dussent-ils, pour cela, introduire sans crier gare un avatar d'être cher (Quesada), un fantasme personnel (Slott), voire...Difficile de dire d'où vient l'idée de base pour Paul Jenkins. Mais c'est suspect que ce dernier se mette en scène dans son propre comics, et qu'il évoque physiquement un Robert Reynolds plus âgé.



Bref la terre 616, c'est le labo d'expérimentation des auteurs d'aujourd'hui qui jouent avec des personnages qu'ils n'ont pas inventés, ainsi qu'avec des figurines de collection.


Le rapport avec la fanfic est si évident que je vous encourage à faire le test: trouvez une personne qui sait à peu près qui sont les personnages Marvel mais ne lit pas les derniers comics (c'est à dire pas mal de monde en fait). Racontez-lui l'histoire de n'importe laquelle de ces trois Sues, et prétendez que vous les avez trouvées dans des histoires sur fanfics.net.  



Votre interlocuteur vous croira certainement. Si vous ajoutez qu'à votre avis lesdites fanfics doivent être l'oeuvre d'ados, la personne risque d'acquiescer de nouveau. Et elle sera sûrement stupéfaite si vous révélez en plus que tout ceci est en réalité officiel!



Je l'ai fait: j'ai raconté à un blogeur l’histoire de Silk en prétendant initialement que c'était l'oeuvre d'une fanfiqueuse de 13 ans...et j'ai été crue sans problème!

Comment pourrait-il en être autrement? Seule une jeune amatrice, pourrait semble-t-il avoir le culot d'introduire une avatar qui obtiendrait ses pouvoirs le même jour et en même temps que le héros d'origine, tout en étant plus efficace que lui.

On peut parler d'un culot monumental dans la mesure où les autres web warriors intervenaient sans bouleverser l'univers, en ayant obtenu leurs pouvoirs d'une autre façon.

Miles Morales, l'autre Spider-man de terre Ultimate, avait eu la décence d'aller se faire piquer par une araignée différente.

Cindy sera la seule à interférer dans ce jour iconique entre tous, le rendant beaucoup moins unique, pour Peter.

 Et pourquoi ne se ferait -elle pas jeter du pont à la place de Gwen Stacy pendant qu'on y est?



Et à propos de culot...mieux vaut ne pas me lancer sur Carlie Cooper. Comment a-t-on pu croire que même sur un malentendu, l'avatar de sa propre fille littéralement introduite au forceps dans une histoire de plus de 20 ans ça pouvait marcher?



Juste parce qu'on peut, ne veut pas dire qu'on doit. De fait, les amateurs de Spider-man sont souvent nombreux  à dire que ce personnage a beaucoup perdu de son intérêt initial depuis la saga des clones, à la fin des années 1990.

Bien des auteurs de comics cherchent plutôt maladroitement d'ailleurs à reproduire le coup de maître à l'origine des personnages les plus réussis. Créer un nouveau héros au background curieusement semblable et en faire l'objet de l'affection voire de l'admiration du super héros d'origine est assez commun- surtout en ce qui concerne Spider-man. 


Mais l'histoire perd tout intérêt puisqu'elle ne vise plus qu'à faire valoir la perfection du petit nouveau et le lectorat n'est pas dupe longtemps.

Pour preuve, les trois Sues et Stu  dont il a été question sont toujours très mal connus du grand public, et aucun n'a été adapté à l'écran (en dépit du fait que, plus à titre de clin d’œil mythologique qu'autre chose, une camarade -parfaitement normale- de Peter porte le nom de Cindy Moon dans Homecoming).

Edit: Dans la vidéo de Michael J., Essai sur Spider-man (2018)j'ai appris qu'il était globalement d'accord avec moi non seulement sur le personnage, mais aussi sur les nouvelles relations de Spidey...


Je le savais! Blague à part, il était question du film Spider-man: New generation, adapté de l'arc Spider verse, (Spider-man: into the Spider verse en V.O). Il y a Miles Morales, Spider-man "noir",  Spider-Gwen, Spider-Ham et même Mary Jane (en deux  versions). Tout comme dans  l'adaptation de ce même arc dans la série Ultimate Spider-man.Mais de Silk, point (dans les deux versions), elle qui prenait part-était à l'origine, même-de l’événement dans sa version comics. Impopulaire, elle? Si peu.


D'ailleurs, savez-vous comment une fanfic à Sue se termine d’habitude? L'auteur mûrit et réalise que ça ne tourne pas rond, avant d'abandonner.

Quand une Sue est introduite dans l'univers Marvel comme elle le serait dans une fanfic, et bien sa carrière s’arrête quand le scénariste change, ne comptez pas sur sa présence permanente.

Après le départ de Quesada et Strazinsky, Carlie partira aussi (littéralement) de l'histoire. Alpha a aussi eu tendance à disparaître depuis 2014.

Sentry et Silk, eux, sont passés par la case "désueification." Procédé plutôt rare car d’habitude une Sue en est une dès le départ ou bien en devient une au fil du temps alors que son auteur s'emballe.



Mais ici c'est l'inverse, et en quoi ça consiste? C'est simple, c'est comme quand le prof de français a réécrit la rédaction de son élève de 4ème pour la rendre plausible.



 Du coup concernant Sentry, depuis que c'est un fantôme, il ne sait plus faire les mêmes choses et n'a certainement plus la puissance de millions de soleils. Son importance dans le canon a aussi beaucoup diminué.

Pour Silk, précisons -le, c'est la version écrite par Dan Slott qui est une Sue-comme Batman selon Frank Miller est un Stu, mais pas selon Bill Finger.

Une hypothèse veut d'ailleurs que cette Silk-là soit bien disparue quand son univers a été détruit à l'été 2015. En théorie les personnages de l'univers 616 sont réapparus ensuite inchangés, mais on a des doutes en ce qui la concerne. Ne serait-ce parce que ses yeux sont passés du violet à un plus vraisemblable marron au niveau du coloris.



Ses nouveaux auteurs ont entre autres, changé une nouvelle fois son costume, qui élimine le dernier bug, en cachant la bonne partie de son visage et attachant ses cheveux. Elle a aussi été rebaptisée d 'un nom bien moins prétentieux, Silkworm. C'est à dire "ver à soie", et c'est tout de suite moins glamour- et scientifiquement plus exact.


Il n'y a plus vraiment de rapport avec les araignées dans ce contexte et à vrai dire son nouveau costume n'évoque plus du tout les arachnides. Enfin, elle a sa propre quête, qui n'est plus de remplacer Peter. Elle n'est plus présentée comme meilleure que les autres Spider-women avec qui elle doit fréquemment faire équipe.  



N'est- il pas paradoxal que pour devenir crédible ce personnage, sensée être le web warrior le plus légitime, a dû se débarrasser de tout lien avec Spider-man?

Ne hurlons pas victoire trop vite, car même un personnage désuifié dans un accès de lucidité peut retomber dans ses travers: voyez Tara Duncan. Edit: Et Silk! Elle aurait repris ses anciens noms et costumes! Toutefois sa nouvelle série semble de nouveau s'être interrompue.

Mais dans le cas des comics, on saura toujours quoi faire de ces personnages une fois redevenus normaux et même tombés dans les limbes de l'oubli, rassurez-vous.



On appelle ça: la chair à canon venue de la C liste. Tôt ou tard, les Sue et Stu d'hier dans les histoires de super-héros seront recyclés par des auteurs qui ne les ont pas inventés et ne les appréciaient apparemment pas. Et c'est à ça qu'ils servent, finalement.

Vous devez connaitre les "cross-over events" à la Crisis on infinite earths ou Civil war. Ces guerres géantes provoquent beaucoup de dégâts, et on sacrifie des personnages qui ne servent plus beaucoup et joncheront les champs de bataille à peu de frais en cette occasion.


A propos...Savez-vous comment a fini le Sentry de terre 1611, celui qui était "The" grand héros dans son monde façon âge d'argent?


Il a été pris dans une "compétition des champions"  en 2016. 


Le Punisher version 2099 le coince et désintègre ce Sentry au laser.  Bon nerdgasm!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire